NOTRE RENCONTRE AVEC LE MINISTERE DE L’’EDUCATION NATIONALE

Jeudi 23 avril, la conseillère de Najat Vallaud-Belkacem, Aurélie Lorrain-Itty, et le conseiller de la directrice générale de l’’enseignement scolaire, Jean-Michel Valantin, ont reçu 4 représentants du Collectif :

François Darlot (RAC), Christophe Leprêtre (Animavie), Jean-Paul Richier (CVN) et Nadia Poupon, coordinatrice.

Notre entretien a duré plus de 2 heures, pendant lesquelles nous avons essayé, force documents à l’’appui, d’’obtenir une circulaire interdisant toute intervention des chasseurs dans les écoles, pendant et hors temps scolaire, comme cela s’’était fait pour interdire le prosélytisme de la corrida.

Madame Ségolène Royal, Ministre de l’’Ecologie, avait promis à la FNC (Fédération Nationale des Chasseurs) qu’’une nouvelle convention avec l’’Education Nationale serait signée début février 2015.

Le Ministère de l’’EN ne s’’y est pas opposé, mais en contrepartie, exige qu’’un support pédagogique soit créé par la FNC, évitant tout prosélytisme de la chasse, qui serait le seul document officiel utilisable s’’il obtenait leur agrément.

La mise en place de ce document va prendre un certain temps, mais nous restons vigilants quant à sa teneur.

Les Ministères accordent une entière confiance aux chasseurs, ainsi qu’’aux enseignants les ayant conviés, confiance non partagée par notre Collectif. Les dérapages relatés par de nombreux articles de presse (* en annexe) nous donnent raison, mais le fait que la FNC soit agréée par les gouvernements en tant que “protectrice de l’environnement” leur donne un ascendant sur nos doléances.

Nous ne pourrons pas obtenir de circulaire, d’’une part parce qu’’A. L-I ne pourra pas barrer la route aux chasseurs beaucoup trop infiltrés dans les instances de pouvoirs, autrement que par un gain de temps avec l’’exigence de ce document pédagogique qui devrait garantir la neutralité de leurs interventions, d’’autre part parce que les activités périscolaires ne sont plus du ressort de l’Education Nationale depuis la décentralisation auprès des communes.

Les maires ont désormais l’’avenir de nos enfants dans leurs mains. Beaucoup d’’entre eux délèguent les activités nature aux chasseurs pendant le temps dit périscolaire où la majorité des parents travaillent encore et ne peuvent s’’occuper de leurs enfants après un temps scolaire raccourci dans la journée. Et qui peut croire que les chasseurs ne feront pas de prosélytisme, eux qui usent de tous les stratagèmes pour renforcer leurs effectifs en baisse constante, par peur de perdre les moyens financiers qui leur sont généreusement alloués par l’’Etat, et les privilèges qui leur sont accordés [lesquels remontent surtout aux sociétés départementales des chasseurs établies sous le régime de Vichy par l’ordonnance du 28 juin 1941, ancêtres des FDC] ?

Madame A.L-I nous a proposé de l’’alerter si nous avons la preuve d’’un futur dérapage de prosélytisme de la chasse dans les écoles, interdit par la loi, aussi prévenez-nous si vous en avez, et il y aura des sanctions.

 

Nous devons revoir le Ministère de l’’Ecologie fin mai, début juin.

 

 

ANNEXES – Quelques documents liés au prosélytisme des chasseurs en milieu scolaire :

 

 1 – Documents cynégétiques invitant directement ou indirectement au prosélytisme

 

. Exemple sur le site de la FDC59 : Club Nature de la FDC du Nord :

« Le Club Nature fait partie intégrante de la Fédération des chasseurs du Nord

Les Animations Scolaires: Les animations proposées par le club nature s’adressent au public scolaire de la maternelle à la primaire selon des thèmes variés. »

 

. Exemples tirés des Schémas Départementaux de Gestion Cynégétique (programmes élaborés officiellement par les FDC tous les 6 ans) :

– Le SDGC du Nord est explicite :

« b) Promotion de l’activité cynégétique et connaissance de la faune sauvage.

– Réaliser des démarches envers le jeune public (ex : intervention en milieux scolaires, sorties nature,…) »

– Le SDGC de la Somme aussi :

« Orientation IC 1 : Légitimer la pratique de la chasse, activité socioculturelle, garante du développement et de la pérennité des espèces

1) Actions auprès des scolaires ou du jeune public »

– Le SDGC des Landes offre une image parlante :

cf image 44 (p 126) « Animation scolaire avec un chasseur au vol »

– Le SDGC de Corrèze fait, de façon moins directe, référence à la « gestion des espèces » :

« Sensibiliser les scolaires à l’environnement et à la gestion des espèces et des espaces

Partenariat Conseil Général- Inspection académique-FDC 19

214 classes – 4688 élèves sensibilisés (bilan fin 2013) »

 

NB : rappelons en passant que les FDC du Nord et de la Somme avaient expressément appelé à chasser les oies illégalement en février 2015.

 

2 – Articles de la presse locale rendant compte de l’intervention prosélytique des chasseurs en milieu scolaire ( compilés par François Darlot du RAC)

 

avr 2010 (Côte d’Armor) [scolaire] http://www.letelegramme.fr/ig/generales/regions/cotesarmor/chasse-un-projet-d-ecole-presque-buissonniere-27-04-2010-888453.php

juillet 2010 (Nord) http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Cambrai/actualite/D_Iwuy_a_Solesmes/2010/07/10/article_nature-les-enfants-invites-par-les-chass.shtml

nov 2010 (Lot) http://www.ladepeche.fr/article/2010/11/16/948854-saint-laurent-lolmie-la-chasse-a-courre-decryptee.html

mai 2011 (Dordogne) http://www.sudouest.fr/2011/05/13/les-eleves-de-cm1-inities-a-la-nature-par-leurs-aines-397177-790.php

juin 2011 (Landes) http://www.sudouest.fr/2011/06/22/les-chasseurs-font-ecole-432499-3333.php

sept 2011 (Lot-et-Garonne) http://www.ladepeche.fr/article/2011/09/26/1176167-lannes-des-ecoliers-a-la-palombiere.html

oct 2011 (Aisne) |[extra-scolaire – lycée agricole] http://www.passionlachasse.com/t11995-l-art-de-la-chasse-a-bonne-ecole

oct 2011 (Gironde) http://www.sudouest.fr/2011/10/13/les-ecoliers-a-la-palombiere-524949-2757.php

nov 2011 (Gers) http://www.ladepeche.fr/article/2011/11/19/1219411-valence-sur-baise-des-ecoliers-entre-expo-et-palombiere.html

nov 2011 (Morbihan) http://www.ouest-france.fr/des-ecoliers-la-decouverte-de-la-chasse-courre-guenin-486036

mars 2012 (Hautes-Pyrénées) http://www.ladepeche.fr/article/2012/03/13/1304770-la-barthe-de-neste-les-ecoliers-decouvrent-la-faune.html

juin 2012 ( Pyrénées-Atlantiques) [lycée agricole] http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2012/06/14/des-lyceens-de-soeix-ont-appris-a-pieger-les-blaireaux,1087225.php

sept 2013 (Pas-de-Calais) [sortie extra-scolaire] http://www.lavoixdunord.fr/region/vendin-le-vieil-les-chasseurs-organisent-une-sortie-nature-ia35b54056n1535906 (2013,)

fév 2015 (Vosges) [activité périscolaire] http://www.vosgesmatin.fr/vosges/2015/02/01/les-chasseurs-sont-intervenus-pour-les-nap

 

 3 – Articles ou lettres d’associations ou de personnes s’inquiétant du prosélytisme des chasseurs en milieu scolaire

 

– lettre ASPAS (oct 2009) : http://www.aspas-nature.org/wp-content/uploads/lettre_luc_chatel.pdf

– dossier 2010 ASPAS/collectif « non aux chasseurs dans les écoles » : http://www.aspas-nature.org/wp-content/uploads/chasse.ecole-ASPAS1.pdf

– dossier augmenté en 2015 : http://www.aves.asso.fr/wp-content/uploads/2015/02/dossier-chasse-ecole.pdf

– tribune David Chauvet (oct 2010) : http://www.lemonde.fr/idees/article/2010/10/14/des-cartables-et-des-fusils-de-chasse_1425744_3232.html

– courrier de la FRAPNA, repris entre autres par reporterre (NB : courrier daté du 9 janvier 2014 et non 2013 comme indiqué – il fait référence à la couverture du n° de décembre 2013 de la revue de la Fédération Départementale des Chasseurs du Rhône)

– art. de JM Neumann, juriste (déc 2014) : http://blogs.mediapart.fr/blog/jean-marc-neumann/281214/segolene-royal-les-chasseurs-et-leducation-des-liens-contre-nature

– art. du RAC (fév 2015) : http://france-sans-chasse.org/non-au-proselytisme-pro-chasse-dans-les-ecoles

– art. de la revue de la LFDA (avril 2015) : Le chasseur de base confirmé « éducateur » ?

Posted in Communiqués.

4 Comments

  1. Si les représentants de 1,8 % de la population ont des « déjeuners de travail  » avec la ministre,

    Comment se fait il que 98% des français aient un RV (sans « déjeuner de travail ») avec des sous traitants ?

  2. Votre dossier était très bien fait mais je n’ai aucune confiance dans la parole du ministère. Le dernier article de presse présenté est édifiant et récent ! Si le ministère voulait vraiment agir contre les dérives, il aurait dû proposer de mener une enquête sur ce cas au lieu de renvoyer la balle sur les maires et de proposer de sévir… dans le futur ! Il persiste dans sa volonté de signer la convention avec les chasseurs.
    Il faut bien sûr continuer la pression mais aussi faire pression sur les maires. Proximité aidant, cela risque d’être plus efficace, au moins pour les communes urbaines et rurbaines car dans certaines communes rurales, le maire est aussi chasseur et même lorsque ce n’est pas le cas, il y a des petites communes où il ne fait pas bon être contre la chasse!
    Ne pas hésiter non plus lorsque paraissent ces articles qui prennent le parti des chasseurs où rapportent leurs positions sans esprit critique!

  3. Oui, les enfants devant le meurtre d’un animal peuvent être choqués.

    Certaines écoles n’hésitent pas à montrer le film l’Ours à des petits enfants de 7 ans. Ils peuvent également être choqués.

    Il semble en effet que cette banalisation de l’acte de tuer un animal sauvage soit avérée au sein de l’école : que ce soit un insecte non agressif dans les cours d’école par des animateurs ou des enfants (coccinelles, araignées, abeilles…) au lieu d’expliquer et de prôner le respect de toutes les espèces sur terre.

    Jamais on ne laisse le choix à un enfant de décider de ses actes. En lui expliquant par exemple ce qu’implique certaines pratiques alimentaires ou agricole sur les animaux; ou en leur enseignant un respect et des connaissances pointues et non arbitraires sur les animaux.

    Merci pour votre engagement.

Laisser un commentaire